AIR FRANCE / AIRBUS A220


L'AIRBUS A220 incarne les engagements d’Air France en matière de développement durable : il consomme 20% de carburant en moins que les avions qu’il remplace et son empreinte sonore est réduite de 34%.

Air France poursuit le renouvellement de sa flotte. La compagnie a reçu fin septembre le premier des 60 Airbus A220-300 qu’elle a commandés pour remplacer ses Airbus A318 et A319 sur les vols courts et moyen-courriers.

Le premier Airbus A220 destiné à Air France est sorti des ateliers de peinture d’Airbus à Mirabel, près de Montréal, où il a été habillé des nouvelles couleurs d’Air France. Il arbore notamment à l’avant du fuselage l’hippocampe ailé, symbole historique de la compagnie incarnant la richesse de son histoire.

Plus léger grâce à l’utilisation de matériaux composites , Il jouera un rôle déterminant dans l’atteinte des objectifs d’Air France en matière de développement durable, dont la réduction de 50% des émissions de CO2 en valeur absolue sur le réseau domestique au départ de Paris-Orly et de région à région d’ici à 2024, et la réduction de 50% des émissions de CO2 par passager/km d’ici à 2030.

 

Comme à chaque entrée en flotte d’un nouveau type d’appareil, Air France a en effet constitué deux « noyaux durs », un de pilotes et l’autre d’hôtesses et de stewards. Qualifiés en amont, ces membres d’équipage auront par la suite pour mission de former leurs collègues dans le cadre de programmes internes validés par les autorités.

En septembre dernier, 8 pilotes instructeurs ont ainsi suivi un programme de formation théorique et pratique de 8 semaines au centre de formation d’Airbus à Montréal. Ils forment actuellement leurs collègues , dont 28 autres instructeurs qui complètent l’équipe de lancement pilotes - au moyen notamment d’un simulateur de vol FFS (Full Flight Simulator) monté sur vérins et installé au centre de simulation d’Air France à Paris-Charles de Gaulle. Une fois le premier appareil livré à Air France, cette formation sur simulateur a été complétée par environ 20 vols en conditions réelles, en vue de l’obtention de la qualification de type A220-300. À terme, près de 700 pilotes d’Air France seront qualifiés sur cet appareil.

La même logique de noyau dur est appliquée pour les équipages de cabine, avec 14 hôtesses et stewards formés à Zurich entre septembre et décembre 2020. 

 

Un groupe de 37 hôtesses et stewards a été sélectionné et formé par le noyau dur pour compléter la formation pratique en vol des équipages de cabine dès la mise en ligne de l’A220. Enfin, deux maquettes de portes d’A220 ont été mises en service à l’AFCA (Air France Crew Academy) de Paray Vieille-Poste, près de Paris-Orly, pour former à terme environ 2500 hôtesses et stewards.

Outre les pilotes, hôtesses et stewards, c’est l’ensemble de la compagnie Air France qui se prépare à accueillir l’Airbus A220. De la maintenance aux escales, tous les métiers opérationnels sont mobilisés pour l’arrivée de cet appareil de dernière génération.

 

 

L’Airbus A220 d’Air France pourra accueillir 148 passagers dans une cabine configurée en 3-2. Chaque siège sera équipé de ports USB A et C, et les clients disposeront d’un accès au wifi depuis leurs appareils personnels.


CDG - BER

First flight 31 October 2021


PRESS RELEASE  AIR FRANCE

Photos : Flying Echo Photo Magazine

Manuel BELLELI 

IFNM PRESS AGENCY