EXERCICE ATLANTIC TRIDENT BASE AÉRIENNE 118 MONT-DE-MARSAN

L’exercice « Atlantic Trident » se déroulera pour

la première fois en France et en Europe, du 17

au 28 mai 2021, sur la base aérienne 118 de

Mont-de-Marsan (Landes). Organisé par le

commandement des forces aériennes (CFA).

l’US Air Force, la Royal Air Force britannique et l’armée de l’Air et de l’Espace française.

Une soixantaine d’aéronefs dont 50 avions de chasse, des ravitailleurs (KC-135 français et américains, A330 Phenix et Voyager) et des moyens de détection et de contrôle (E-3D britannique et E-3F français) seront mis en oeuvre dans des missions aériennes complexes, à l’image de la réalité du combat aérien moderne (digitalisation de l’espace aérien, évolution du contexte stratégique et des défenses adverses).

L’exercice trilatéral « Atlantic Trident » résulte d’un partenariat stratégique appelé Trilatéral Strategic Initiative (TSI), établi entre les forces aériennes américaines, britanniques et françaises depuis2010. Les deux premières éditions se sont tenues sur la base de Langley en Virginie, en 2015 puis

en 2017. Démontrant toute la capacité des trois armées de l’air à combattre ensemble, avec agilité, puissance, réactivité et précision, l’exercice « Atlantic Trident » repose sur plus de 100 ans d’histoire côte à côte, en coalition, ou sous la bannière de l’OTAN.

Associant des avions de combat de dernière génération (Rafale, Typhoon et F35 britanniques, F35 américains), il vise à assurer la préparation au combat des équipages et favoriser l’élaboration de procédures communes, au cours de missions d’entraînement de haute intensité.

Ils élaborent et mènent des raids combinés, en opposition à une force ennemie (Red Force), composée de Mirage 2000, d’Alphajet, de PC-21 ou de Rafale français. Pour faire face aux menaces de demain, ils se préparent à mener ensemble des combats de haute intensité. Un objectif nécessitant une intégration maximale entre chacun de ces

avions de chasse de dernière génération.


Le premier tour du matin est consacré à une « Main Wave », avec des missions de type COMAO (Composite Air Opérations). Ces larges opérations mettent en scène des combats simulés mobilisant l’intégralité des avions, aux rôles bien distincts. Les après-midis seront quant à elles dédiées aux

missions moins complexes à effectifs réduits, appelées également « Shadow Wave ».

Les différents escadrons s’affrontent sur des scénarios variés, dans lesquels les Aviateurs et leurs homologues sont tour à tour alliés ou agresseurs. Aux commandes de ces missions, des pilotes se relaient afin d’assurer la fonction de Mission Commander chef d’orchestre du raid aérien. Depuis le poste de commandement des opérations, un Airboss anime quant à lui le scénario grâce à une visualisation de la situation aérienne tactique en temps réel

MOYENS ENGAGES

Depuis la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan

8 Rafale, 30e escadre de chasse (Mont-de-Marsan)

4 Rafale, 4e escadre de chasse (Saint-Dizier)

12 F-35 A Lightning, 388th Fighter Wing (USAF - Hill Air Force Base)

Depuis le HMS Queen Elizabeth (Royal Air Force)

4 F-35 B Lightning, 617 (Dambusters) Squadron (RAF)

4 F-35 B Lightning, United States Marine Corps Aviation (USAF)

Depuis leurs propres bases aériennes

4 Typhoon, XI Squadron (Coningsby AFB - Grande-Bretagne)

2 KC 135, 100 ARW (Mildenhall AFB - Grande-Bretagne)

2 KC-30 Voyager, 10 & 101 Squadron (Brize Norton - Grande-Bretagne)

1 Phénix ou 1 C135, groupe de ravitaillement en vol (Istres)

1 E-3F, escadron de détection et de contrôle aéroporté (Avord)

1 E3-D, VIII Squadron (Waddington - Grande-Bretagne)

Grâce aux outils collaboratif, dont le logiciel « TacView », de nombreux équipages opèrent depuis leur base aérienne de rattachement. En

effet, ce logiciel spécifique interconnecté permet la restitution et le débriefing des missions en visioconférence. Inspiré d’un logiciel civil issu du monde des jeux vidéo, il permet aux pilotes

de débriefer leurs entraînements en passant au peigne fin l’ensemble des actions réalisées. « TacView » restitue toutes leurs interventions et leurs trajectoires en trois dimensions. Elles sont partagées simultanément par réseau avec tous les participants et sont commentées par l’« Airboss » de la mission.


PRESS RELEASE  ARMEE DE L'AIR ET DE L'ESPACE

Photos  Flying Echo Photo Magazine

Manuel BELLELI 

IFNM PRESS AGENCY