Boeing 747, histoire du géant du ciel

Le 747 est l’aboutissement du travail accompli par quelque 50 000 employés de

Boeing. Surnommés « les Incroyables », ces bâtisseurs, mécaniciens, ingénieurs,

secrétaires et employés administratifs ont marqué l’histoire de l’aviation en construisant à la fin des années 1960 le plus grand avion commercial au monde en à peine quelques mois à Everett, au nord de Seattle (État de Washington).

Trois facteurs président au lancement de ce projet visant à construire un avion

géant : la réduction des tarifs aériens, l’essor du trafic et l’encombrement croissant du

ciel. Suite à l’échec de l’appel d’offres concernant le programme C-5A, un avion militaire taille XXL, Boeing entreprend de développer un appareil commercial de très grandes dimensions pouvant tirer pleinement parti de la technologie de motorisation à taux de dilution élevé mise au point pour le C-5A. La philosophie qui sous-tend la conception du 747 est simple : développer un avion entièrement nouveau. Ainsi, à l’exception des moteurs, les ingénieurs évitent délibérément d’utiliser les systèmes et équipements imaginés pour le C-5.

La conception définitive du 747 est déclinée en trois variantes : transport de passagers, transport de fret et transport mixte (passagers/fret). Sur les modèles fret et

mixte, des conteneurs de 8x8 pieds (2,4 x 2,4 mètres) pourront être chargés par l’avant,

en ouvrant latéralement l’énorme nez articulé.

Le 747 affiche des dimensions réellement impressionnantes. Pour l’assembler,

Boeing a dû construire de toutes pièces une usine totalisant 5,6 millions de mètres cubes.

Distante d’une cinquantaine de kilomètres au nord de Seattle, l’usine d’Everett est

aujourd’hui encore le plus grand bâtiment du monde (en volume). Le fuselage du 747

original mesure 68,5 mètres de longueur, la hauteur de sa dérive correspondant à un

bâtiment de six étages ; après pressurisation, il transporte une tonne d’air. Capable de

contenir 3 400 bagages, sa soute peut être déchargée en sept minutes et sa surface

alaire est supérieure à celle d’un terrain de basket-ball. Pourtant, l’ensemble du système de navigation pèse moins lourd qu’un ordinateur portable moderne !

La préparation des pilotes du 747 a lieu au centre d’instruction de Boeing. Pour se

familiariser avec la hauteur du poste de pilotage lors du roulage au sol — un exercice

particulier pour un avion d’une telle dimension —, Boeing construit le « Waddell’s

Wagon », du nom de Jack Waddell, chef-pilote d’essai de Boeing. Assis dans une maquette du cockpit juchée au sommet d’un échafaudage de trois étages lui-même monté sur un camion, le pilote peut apprendre à manœuvrer le monstre en donnant ses instructions au conducteur du camion par liaison radio.

 

Au milieu des années 70, la NASA modifie deux 747-100 qui seront utilisés pour

transporter sa navette spatiale (Shuttle Carrier Aircraft). La version suivante, le 747-200, peut accueillir environ 440 passagers avec un rayon d’action d’environ 10 371 kilomètres. En 1990, deux 747-200B sont modifiés en Air Force One, en remplacement des Boeing 707 VC-137 qui ont transporté les différents présidents des États-Unis pendant presque Backgrounder 30 ans. Le 747-300 dispose d’un pont supérieur allongé et transporte davantage de passagers que le « Tiret 200 ».

Sorti d’usine en 1988, le 747-400 affiche une envergure de 64 mètres et dispose

en bout d’ailes de « winglets » mesurant 1,8 mètre de hauteur. Ce modèle est également

proposé en versions cargo et mixte (fret et passagers), ainsi que dans une déclinaison spécialement conçue pour les vols court-courrier, sans winglets.

En août 1999 débute l’assemblage d’un 747-400 Freighter militarisé destiné à

servir de plateforme pour le programme Airborne Laser (ABL) de l’armée de l’air

américaine (USAF). Sorti d’usine le 27 octobre 2006, cet avion portera la désignation

YAL-1. Boeing est le maître d’œuvre du programme ABL, un appareil conçu pour détruire à la vitesse de la lumière toutes sortes de missiles balistiques dans leur phase

d’accélération. Outre la livraison de l’avion modifié et du système de gestion de combats, Boeing assure l’intégration de l’ensemble des systèmes. Parmi les partenaires du programme ABL figurent Northrop Grumman, fournisseur des lasers chimiques iodeoxygène (Chemical Oxygene Iodine Laser — COIL) haute énergie, et Lockheed Martin, qui livre la tourelle montée sur le nez de l’avion en plus du système de commande du rayon et de contrôle de tir. Le 11 février 2010, le banc d’essais en vol détruit un missile balistique au large des côtes californiennes. Le programme est arrêté en 2011 ; en 2012, l’avion YAL-1 est transporté par avion au « cimetière » de l’U.S. Air Force situé près de Pima (Arizona) où il est mis au rebut.

En novembre 2005, Boeing lance le Tiret-8, disponible en deux versions : le 747-

8 Intercontinental et le 747-8 Cargo. Ces deux variantes embarquent certaines des

technologies innovantes qui caractérisent le 787 Dreamliner. D’ailleurs, la désignation « - 8 » a été choisie pour souligner la proximité technologique entre le 787 Dreamliner et le nouveau 747-8, qu’il s’agisse des moteurs GEnx-2B de General Electric ou des saumons d’aile inclinés, en passant par d’autres perfectionnements conçus pour réduire l’empreinte sonore de 30 % et les émissions de carbone en exploitation de 15 %, améliorer la préservation des performances, ainsi que minimiser le poids, la consommation de carburant, le nombre de pièces et les exigences de maintenance.

C’est le 8 février 2010 que le 747-8 Cargo décolle pour la première fois. Cet avion

mesure 76,3 mètres de long, soit 5,6 mètres de plus que le 747-400 Cargo — une

extension qui permet de transporter 16 % de fret en plus que son prédécesseur, soit quatre palettes supplémentaires au niveau du pont principal et trois dans la soute inférieure.

Dans sa version passagers, le Boeing 747-8 Intercontinental est destiné au marché

des avions de 400 à 500 places. Ce modèle a effectué son premier vol le 20 mars 2011.

Les plafonds sculptés de sa cabine, ses compartiments de rangement supérieurs et

latéraux plus vastes, son escalier redessiné et son éclairage dynamique à diodes

contribuent à rendre l’expérience à bord encore plus agréable pour les passagers. Avec

51 sièges supplémentaires et un volume de fret supérieur de 26 % à celui du -400, le

premier 747-8 Intercontinental est livré le 28 février 2012 à un client de Boeing Business Jets (BBJ) dont l’identité n’a pas été révélée. La compagnie allemande Lufthansa prendra livraison du premier Intercontinental commercial le 25 avril 2012.

Le 28 juin 2014, Boeing livre à la compagnie allemande le 1 500e exemplaire sorti

de son usine de production de 747, un avion qui restera le premier gros-porteur de

l’histoire à franchir le cap des 1 500 unités construites.

BOEING 747-8 INTERCONTINENTAL

Généralités

• Le 747-8 peut parcourir une distance équivalant à trois terrains de football en une seconde.

• 2,5 minutes suffisent au 747-8 pour parcourir un marathon, soit 42,195 km.

• Sa dérive atteint 19,5 mètres, l’équivalent d’un immeuble de six étages.

• Avec une longueur de 76,3 mètres, le 747-8 est le plus long des avions commerciaux.

• Le 747-8 Cargo peut contenir environ 19 millions de balles de golf ou de ping-pong.

• Sa capacité d’emport correspond à 10 767 lingots d’or de la réserve de Fort Knox.

• La puissance électrique totale d’un 747-8 permet d’allumer jusqu’à 480 000 téléviseurs 32 pouces à écran plat.

• Un 747-8 Cargo peut instantanément emporter près de 9 millions de kits de survie « 72 heures » ou 122 000 rations de combat MRE (Meal Ready to Eat) vers un site en situation de détresse.

 

Voilure

• Une aile de 747-8 correspond à la surface au sol de quatre maisons de 3 chambres et 2 salles de bain occupant chacune environ 127 mètres carrés.

• L’envergure du 747-8 correspond à la longueur de deux Boeing 737-700 bout à bout.

Motorisation

• Initialement de 193,5 kN par moteur sur les premiers 747, le 747-8 affiche une poussée de 296 kN par moteur GENx-B2.

• Le diamètre de la soufflante des moteurs GENx qui équipent les 747-8 est pratiquement équivalent à celui du fuselage d’un bombardier B29.

• Un moteur GEnx-2B de 747-8 affiche une poussée au décollage quasiment identique à celle des huit réacteurs du premier bombardier B-52 (PW YJ57-3).

 

Consommation de carburant

• Le 747-8 Intercontinental peut emporter environ 238 604 litres de carburant, ce qui lui permet de parcourir de très longues distances, par exemple, entre Los Angeles et Melbourne (Australie).

• Le 747-8 Cargo peut emporter environ 226 113 litres de carburant et parcourir à pleine charge de longues distances, telles que Francfort-Chicago.

Données de vol

• Le rayon d’action du 747-8 Intercontinental est d’environ 14 430 km (environ 7 790

nautiques) ; la distance franchissable de la version cargo est d’environ 8 0120 km (environ 4 325 nautiques).

• Sa masse maximale au décollage est d’environ 500 tonnes.

 

Cabine

• L’escalier qui mène au pont supérieur compte 14 marches.

• Le pont supérieur d’un 747-8 Intercontinental occupe la même superficie qu’un Boeing 737- 700, tout en proposant aux passagers la même expérience de vol qu’un avion d’affaires de Boeing Business Jets.

Flotte 747

• La flotte 747 totalise plus de 105,5 milliards de kilomètres (57 milliards de nautiques), ce qui correspond à 137 293 allers et retours entre la Terre et la Lune (sur la base d’une distance de 384 400 km entre la Terre et la Lune).

• Depuis 1969, la flotte de 747 a transporté plus de 5,9 milliards de passagers, l’équivalent d’environ 78 % de la population mondiale.

Boeing 747 – 50 ans de règne dans le ciel

*13 avril 1966 Boeing annonce sa décision de construire un avion de 490 places, le 747.

*Juin 1966 La production débute dans l’usine d’Everett (État de Washington).

*30 sept. 1968 Le premier 747-100 sort de son hangar.

*9 février 1969 Le Boeing 747-100 effectue son premier vol.

*21 janvier 1970 Le premier 747 entre en service sous les couleurs de sa compagnie de lancement, Pan Am Airlines, entre New York et Londres.

*18 juillet 1974 La NASA achète un Boeing 747 à American Airlines ; dans le cadre d’un contrat de 30 millions de dollars signé avec Rockwell International, Boeing modifiera cet appareil pour en faire le premier avion utilisé pour transporter la navette spatiale américaine, le Shuttle Carrier Aircraft (SCA).

*14 janvier 1977 Le 747 modifié pour le transport de la navette spatiale est livré à la NASA.

*19 décembre 1980 Le 500e Boeing 747 sort de son hangar à Everett.

*26 janvier 1988 Une double cérémonie célèbre la sortie d’usine simultanée des Boeing 737- 400 et 747-400.

*23 août 1990 Le nouvel avion présidentiel (Air Force One), un Boeing 747-200B modifié, est remis à l’US Air Force et au président américain George H.W. Bush.

*8 mars 1993 Roll-out du Boeing 747-400 Cargo.

*7 janvier 2004 Boeing lance le programme 747-400 Special Freighter en signant un accord avec Cathay Pacific Airways pour convertir au moins six 747-400 commerciaux en avions de transport de fret.

*17 août 2005 UPS commande ses huit premiers 747-400 Cargo.

*5 octobre 2005 Le premier 747-400 de transport de passagers converti en avion-cargo dans le cadre du programme 747-400 Boeing Converted Freighter (BCF) atterrit à Hong Kong où il est livré à sa compagnie de lancement, Cathay Pacific Airways.

*14 novembre 2005 Le programme Boeing 747-8 est lancé avec une commande de 18 avionscargos passée par Cargolux et Nippon Air Cargo.

*17 août 2006 Le premier 747-400 Large Cargo Freighter (LCF), mieux connu sous

l’appellation « Dreamlifter », sort de son hangar à l’aéroport international

Tchang Kaï-chek de Taipei. C’est le premier des quatre Dreamlifter qui seront

utilisés pour transporter des pièces de grandes dimensions destinées au futur

Boeing 787 Dreamliner.

*9 septembre 2006 Le Dreamlifter s’envole pour la première fois, inaugurant le programme d’essais en vol qui aboutira à sa certification par l’administration de l’aviation civile américaine, la FAA (Federal Aviation Administration).

*17 octobre 2006 Boeing Business Jets (BBJ) annonce le lancement de son programme d’avions gros-porteurs destinés aux clients VIP avec à l’appui sept commandes de Boeing 787 Dreamliner et Boeing 747-8.

*6 décembre 2006 La compagnie allemande Lufthansa AG commande le premier exemplaire du nouveau Boeing 747-8 Intercontinental.

*16 janvier 2007 Le 747-400 Dreamlifter livre à Global Aeronautica (Charleston, Caroline du Sud) les premiers ensembles de grandes dimensions destinés au 787

Dreamliner.

*28 février 2008 Boeing livre à GE Commercial Aviation Services le 1 400e exemplaire du 747, un 747-400 Cargo.

*9 août 2008 Début de la phase d’assemblage majeur du premier 747-8 Cargo.

*8 février 2010 Le 747-8, qui incarne la troisième génération de la légendaire famille 747, effectue son premier vol.

*11 mars 2010 Le 747-8 Cargo effectue ses premiers essais de navigabilité.

*3 mai 2010 Boeing entame la phase d’assemblage du premier 747-8 Intercontinental.

*20 mars 2011 Baptême de l’air du 747-8 Intercontinental.

*20 juin 2011 Le 747-8 Cargo se pose à Paris-Le Bourget. C’est le premier vol transatlantiqued’un avion gros-porteur commercial dont tous les moteurs sont alimentés en biocarburant aéronautique durable, un mélange composé pour 15 % de

biocarburant à base de caméline et 85 % de kérosène traditionnel de type JetA.

*12 octobre 2011 Le premier 747-8 Cargo est livré à Cargolux.

*25 avril 2012 Le premier 747-8 Intercontinental est livré à Lufthansa.

*29 janvier 2014 Boeing dévoile un 747-8 Cargo dont la livrée est peinte aux couleurs des Seahawks, le club de football américain de Seattle, afin de célébrer la présence de l’équipe en finale du Super Bowl.

*28 juin 2014 Boeing livre le 1 500e 747 à Lufthansa.

*4 août 2017 L’US Air Force achète deux 747-8 qui seront utilisés pour les déplacements présidentiels (Air Force One).

*9 février 2019 Boeing célèbre le 50e anniversaire du premier vol du 747-100.


PRESS RELEASE BOEING

Photos Manuel BELLELI

IFNM PRESS AGENCY

Flying Echo Photo Magazine