LE PILATUS PC-21 : ACTEUR DE LA MODERNISATION DE LA FORMATION

De gauche à droite : COLONEL ARNAUD GARY, GÉNÉRAL PHILIPPE LAVIGNE

COGNAC BASE AÉRIENNE 709: Présentation du PILATUS PC 21 de l'armée de l'air FRANÇAISE par le GÉNÉRAL D'ARMÉE AÉRIENNE PHILIPPE LAVIGNE CHEF D’ÉTAT-MAJOR DE L’ARMÉE DE L’AIR  et le COLONEL ARNAUD GARY, COMMANDANT LA BASE AÉRIENNE 709 DE COGNAC-CHÂTEAUBERNARD

                                                                -------------------

APPRENDRE à PILOTER AU SOL

Avec ce système de formation , la simulation représente 40% de la formation des stagiaires , soit 80 heures. Simulateur de vol (FULL MISSION SIMULATEUR), Simulateur de vol simplifié (PART TASK TRAINER),Simulateur d’éjection ou encore moyen de formation informatique (COMPUTER BASED TRAINER)et système local de préparation et de restitution de mission équipent l'école de pilotage de l'armée de l'air. Ces équipements peuvent être interconnectés pour réaliser des missions combinées.

 

                                                           -------------------------

Conçu par la société Suisse Pilatus, le PC-21 est le nouvel appareil de formation des pilotes de chasse  et Navigateurs officiers système d’armes (NOSA). Stationné à la formation de : l’Ecole de pilotage de l’armée de l’air sur la Base aérienne 709, de Cognac Château-Bernard, il permettra notamment de rationnaliser la formation des équipages de l’aviation de chasse de l’Armée de l’air, mais aussi, de la Marine Nationale. 

Les deux premiers Pilatus PC-21 sont arrivés le 30 août 2018 sur la BA 709. Deux instructeurs ont été formés depuis mai 2018 en Suisse en amont de l’arrivée des avions. 

Les Pilatus PC-21 permettront la formation de :

- 30 pilotes,

- 10 Navigateurs Officiers système d'armes,

- 10 Pilotes de la Marine Nationale,

-10 Moniteurs simulateur.

Les livraisons de matériels en 2019 

Les deux premiers Pilatus PC-21 ont été acheminés le 30 août 2018 sur la BA 709 de Cognac. 

En 2019, conformément aux termes du PLF 2019, 9 Pilatus PC-21 seront livrés, ce qui portera alors à 17 le nombre d’appareils au sein de l’Armée de l’air. 

Une formation cohérente, adaptée aux besoins de l’armée de l’air .

                                                          -----------------------------

La nouvelle formation : la formation modernisée des équipages de chasse 

Phase 1 – BA 701 de Salon-de-Provence INCHANGÉE : Formation générale des officiers (FMGO) de l’air sur la Base aérienne (BA) 701 de Salon-de-Provence, et premier vol sur Cirrus SR 20  ; 

Phase 2 et 3 – MUTUALISATION DE LA FORMATION sur la BA 709 de Cognac-Chateaubarnard : les futurs pilotes de chasse se formeront sur Pilatus PC-21. 

Ce nouveau système de formation permet la progression par les heures de vols et par l’apprentissage : les élèves seront plus rapidement sensibilisés aux systèmes et missions qui les attendent, aux conflits actuels et à un environnement chasse.  

Phase 4 – BA 120 de Cazaux INCHANGÉE : à l’Ecole de transition opérationnelle (ETO), les futurs pilotes sont formés aux notions de combat aérien et affecté par la suite sur Rafale ou Mirage 2000 pour leurs futurs affectations en escadron. 

En 2018, l’École de l’air compte 49 nouveaux élèves officiers pilotes.  

Pour les Elèves officiers personnel navigant (EOPN), 60 postes sont ouverts pour les pilotes et 22 pour les navigateurs systèmes d’armes. 

Répondre au mieux aux conflits actuels avec le Pilatus PC-21 

Un nouveau système innovant 

Avion de formation, le Pilatus PC-21 représente un véritable saut technologique. 

Son système de simulation embarquée interactif, assure un très haut niveau de représentativité des missions tactiques. Le réalisme des missions opérationnelles se verra augmenter grâce à la modernité de ce système d’armes. 

Ce mono turbopropulseur est équipé d’un système avionique avancé. Le cockpit ultra moderne, est composé de trois écrans à cristaux liquides, d’une visualisation tête haute permettant une visualisation rapide de l’environnement extérieur et une retranscription des informations utiles à la navigation, à l’identique du Rafale. 

L’avion est également équipé d’un système embarqué de génération d’oxygène, de deux sièges éjectables et d’une verrière résistante aux collisions volatiles.  

Des capacités modernes, proches d’un avion de chasse 

Fait innovant pour un avion de formation, le PC-21 est conçu pour l’utilisation des jumelles de vision nocturne. 

De par toutes ses capacités, le Pilatus PC-21 se rapproche significativement d’un avion de chasse de dernière génération, concernant l’avionique. Le système embarqué de l’avion garantit un haut niveau de représentativité des missions tactiques grâce à ses capacités de simulation. Outre sa manœuvrabilité, le PC-21 supporte des facteurs de charge de -4Gz à +8Gz, sensiblement identiques aux capacités du Rafale. Les pilotes devront donc revêtir un pantalon anti-G. Le parachute du pilote est inséré dans le siège éjectable. 

Le nouveau système de formation PC-21 se composera de 17 avions PC-21,  

de 2 simulateurs de vol FMS3  

et de 3 simulateurs PTT4. 

Le PC 21 de Pilatus, équipé d’un turbopropulseur, est moins couteux à entretenir que les turboréacteurs de l’Alphajet, pèse plus de 2 tonnes, et mesure 11 mètres de long pour 9 mètres d’envergure. 

Le système de simulation embarquée, interactif, permet aux élèves pilotes de se placer d’ores et déjà dans un environnement avion de chasse type Rafale, grâce notamment à la mise en réseau des avions, à la simulation d’apparition d’avions fantômes, de radar, et de détecteur de menaces et missiles air-air et air-sol.  

Avec ces multiples fonctionnalités et capacités, le Pilatus PC-21 formera les futurs pilotes de chasse de demain, pour les opérations de demain. 

Press Release Armée de l'air

Photos : FLYING ECHO PHOTO MAGAZINE